Exams and WiFi: massive fraud ahead?

17 jullet 2004 (AFP) -- Le Ministre de l'Education a annoncé la création d'une commission d'enquête d'urgence sur la fraude massive qui viendrait de se dérouler au cours de l'édition 2004 du Baccalauréat durant laquelle plus de 25000 (vingt-cinq mille) candidats sont soupçonnés d'avoir utilisé les derniers modèles de calculatrices équipées de réseau sans fil, aussi appelé WiFi ou 802.11b, pour tricher. Ces calculatrices, mais ce sont presque des ordinateurs à part entière, sont apparues timidement sur le marché en décembre 2003 et leurs ventes se sont littéralement envolées depuis avril, à l'approche des examens nationaux... Pour la somme de 200 euros, tout lycéen ou étudiant peut ainsi disposer d'une calculatrice très puissante permettant sans aucun contact physique ni cable d'échanger librement des informations avec un autre appareil équivalent dans un rayon d'une cinquantaine de mètres!!! Le pôt aux roses a été découvert fortuitement par le responsable de la salle informatique du Lycée Jeanson de Sailly à Paris qui était justement en train d'expérimenter l'accès à Internet par un réseau sans fil pendant les épreuves du Bac. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir qu'il n'y avait pas un réseau disponible dans le Lycée mais 102!!! Dans ces conditions, tous les candidats disposant d'une calculatrice du type incriminé ont été considérés comme suspects et, dans l'impossibilité de prouver leur éventuelle tricherie, le Ministère envisage tout simplement d'annuler la totalité des épreuves pour organiser une nouvelle session fin août.

Update: apparemment, il est nécessaire de préciser que c'est de la science-fiction. Plausible, mais la date 2004 ici n'est pas une erreur...