Sverige (Suède, Sweden), Europeiska Unionen (Union Européenne, European Union), €

C'est à la demande expresse du petit Laurent Prevosto, qui devient lentement mais sûrement un des derniers à devoir un jour m'annoncer qu'il va être papa, que je vais ici donner mon opinion sur la future non-entrée de la Suède dans la zone Euro. Médekeldroi me direz-vous? Et bien étant l'époux d'une suédoise, ayant des enfants bilingues, nous déplaçant là-bas pour voir la famille eu moins deux fois par an, nous trouvons facilement un intérêt personnel à ce que la Suède passe à l'Euro. Et donc je connais aussi pas mal la Suède; j'y ai vécu, je parle la langue, je connais la culture.

Mais il semblerait bien que les suédois soient pour l'instant, et la tendance se précise de mois en mois malgré les efforts intenses du gouvernement qui n'en peut mais, prêts à rejeter l'Euro lors du prochain référendum sur le sujet. Je ne peux que trouver une telle décision folle. Les raisons sont nombreuses pour un tel refus. L'Eurocratie est sans aucun doute la principale (rappelez-vous mon nocommentblog sur le concombre chypriote...), l'augmentation des prix due à l'Euro en est une autre. Mais la raison fondamentale est que les suédois se sentent surtout suédois avant tout, fiers d'avoir une nature toute propre (mais - et ils oublient de le dire - presque totalement privatisée, et toc dans la gueule du allemansrätt!), contre le nucléaire, pour le défunt modèle suédois, etc... Lâcher la couronne leur semble un abandon de souveraineté de trop et inutile.

Mais elle est révolue la grande époque de la communauté Nordique, avec Norvège et Finlande, et de la communauté Scandinave (moins la Finlande mais plus le Danemark) qui ont initié les déplacements trans-frontaliers libres bien longtemps Schengen... Ericsson s'efface très bassement devant Nokia, la pâte à papier suèdoise de SCA est concurrencée sur tous les fronts, Volvo est dépecée, Saab s'effrite, Tetrapak est britannique. La monnaie suédoise, la couronne, pourrait aisément subir une attaque spéculative du type de celle qu'a eu à affronter la monnaie argentine. N'est pas la livre britannique ou le franc suisse qui veut... Rejoindre l'Euro n'est peut-être pas la panacée universelle, mais cela met pratiquement à l'abri d'une telle éventualité.

Tous les grands marchés traités en Suède sont traités en euros, l'UE est bien entendu le premier partenaire direct de la Suède, le pont avec le Danemark facilite - malgré le coût prohibitif du péage - les échanges commerciaux avec le sud. Et puis la Finlande qui est elle rentrée sans barguigner dans l'Euro dès le 1er janvier 2002 fait bien la nique à son ancienne puissance coloniale (et oui, révisez donc votre histoire européenne...). Tout, au quotidien, pousse la Suède à utiliser l'euro.

Voila. Et puis accessoirement ça faciliterait grandement la vie à la famille Glazman.

En résumé: JA TILL EURO!!!!