Ce matin, juste avant mon rendez-vous de 9:15, je prenais un petit café vite fait à la terasse d'un bistro. S'installent à ma gauche six nanas de 35-40 ans qui venaient de déposer leurs enfants à l'école voisine. Extraits:

  • qu'est-ce que tu fais aujourd'hui ? shopping ? on va à Parly 2, c'est climatisé...
  • non, pas aujourd'hui, je suis un peu fatiguée
  • moi, je vais à la piscine
  • encore ta phobie des kilos en trop hein ?
  • meuh non, il fait chaud, c'est tout!
  • Lise, ça te dit d'aller draguer le mec à Paris ?
  • ah ouais d'accord, parfait, mon mari est pas là en ce moment, et mon fils mange à la cantine
  • et les filles, pas besoin d'aller à Paris, y'a un charmant jeune homme juste à votre droite
  • arrête, quand il nous a vu arriver, il a du prendre peur
  • oui, nous prendre sur les genoux, c'est pas une sinécure!
  • tu rigoles trop fort, ça lui aurait percé les tympans!
  • eh, toi, obsédée par ton poids, tu lui aurais bouzillé les jambes
  • ça serait dommage, non ?

A ce stade, j'étais tout rouge et je souriais bêtement. Elles étaient hilares et riaient aux éclats de leurs taquineries. Heureusement, l'heure du rendez-vous m'a sorti de ce traquenard... A moi ma hargne, et mon courroux, coucou !

PS: ça m'étonnerait beaucoup que Babelfish sache traduire le titre :-)