Parfois j'ai honte de mon pays. Comme ce matin j'ai honte de ma ville par exemple... Je faisais tranquillement mon marché, quand deux gars sympas m'abordent avec un tract simple. Oh, visiblement des activistes très dangereux : la section locale de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH). Une organisation connue pour être anti-démocratique n'est-ce pas ? Les deux gars en question me parlent d'un truc que j'ignorais totalement, ma ville Saint-Germain en Laye va installer 10 caméras de vidéosurveillance permanente, filmant 24h/24, pivotant sur 360 degrés, zoomant sur 400 mètres. C'est vrai que Saint-Germain, c'est la Zone dangereuse, où madame se fait agresser tous les quinze mètres par des vitrines pleines de Rolex. Bon. On peut discuter du bien-fondé de la chose mais là n'est pas le problème.

Alors que les deux gars continuaient très poliment leur laïus, arrivent des agents de la police municipale qui demandent, certes poliment, si les gars ont une autorisation pour distribuer des tracts, et non ah bon bien nous verbalisons (après avoir vérifié par radio - auprès de qui ? le commissariat municipal ou plus haut ?- qu'il fallait bien le faire). Vingt mètres plus loin, des gars inondent le pavé avec des tracts d'une expo photo sur le rugby soutenue par la Mairie. Eux bien entendu ne seront pas verbalisés, puisque c'est un truc "officiel".

Saint-Germain en laye, sous la férule d'Emmanuel Lamy, c'est de plus en plus "panem et circenses" et cela commence à me gonfler sérieusement. Quand on lui signale que le carrefour de la gare routière, devant la Mairie, est un danger mortel permanent pour les piétons, il répond (je cite) "et que voulez-vous que j'y fasse, vous n'avez qu'à écrire au préfet mon vieux". Mais quand la LDH ose interpeler le citoyen sur un sujet d'importance, hop, on verbalise aussitôt. Saint-Germain, où rien ne doit troubler le bonheur de l'électeur UMP. Saint-Germain, c'est "parlez librement mais ailleurs".

Bref : jeudi 24 juin à 20h30 à la Maison des Associations de StGermain en Laye, 3 rue de la république; si vous êtes d'ici, venez, venez apprendre le Saint-Germain qu'Emmanuel Lamy nous mijote, à quel coût financier, à quel coût légal. Venez.