Gro Kounar
Il y a des mois comme ça... Le 28 septembre dernier, une Pitite Kounasse en scooter manquait d'empapapouter ma voiture avant de toréer avec un autobus, me donnant suffisamment de frissons pour une vie entière. Ce matin, précisément au même endroit, dans la même manoeuvre exactement, alors que je suis de nouveau en train de ramener mon fils à son école, c'est une grosse Honda ST1100 verte qui me double en accélérant alors que je suis en train de tourner, clignotant mis, vérification des rétro faites. Le gars a du mettre les gaz sur la file de gauche pour doubler tout le monde et arriver si vite que je ne l'ai même pas vu. Et tout ça en ville, bien entendu. Je sais pas si vous voyez bien la taille de la ST1100, mais comparé au scooter précité, c'est OBESE et un peu moins maniable qu'un vélo Décathlon !!! J'ai de nouveau pilé net, les ongles plantés dans le klaxon, mon fils mort de trouille à l'arrière. Le gars a évité l'avant de ma voiture à exactement un centimètre près et a du, comme la gamine, effectuer un superbe renversement parce que la voie de droite était bloquée par un camion en livraison et qu'une Kangoo arrivait en face. Il doit y avoir un mauvais karma à cet endroit, un truc qui fait qu'à ce lieu précis, les connasses et connards dangereux sur route ne peuvent que se manifester. Malheureusement pour moi, je ne peux en aucun cas éviter cet endroit. Suite donc au prochain épisode :-(
Lothringer über alles
Après ce grand moment routier, je suis aller déjeuner tranquillement au centre-ville. A ma gauche, les deux beaufs de baaaaze, qui ont eu pour seule discussion pendant le repas l'interrogation suivante : l'incontinence sexuelle de David Beckham est-elle ou non proportionnelle au nombre de défaîtes du PSG ? J'allais presque oublier un détail revenant assez régulièrement dans la conversation : la femme de Beckham, elle est booooooonne, si cht'assure elle est booooonne. Passionnant. Je veux dire, d'un point de vue socio-culturel, c'est passionnant de voir à quel point et comment certains êtres humains utilisent ce qui leur tient de cerveau. A ma droite par contre, pas pareil, mais alors pas pareil du tout. Le monsieur est très digne, on dirait qu'il avalé un grand balai par le rectum dans sa tendre enfance. Son foulard autour du cou lui évite les courants d'air et fait plus Klassieux (mais si, Klassieux, de chez Klassieux et Klassieux, place Vendôme...) qu'une cravate en soie. En face, c'est son fils de 18/20 ans, ils ont la même tête, mais le gamin est habillé comme tous les gamins de cet âge en ce moment, c'est-à-dire qu'on hésite à lui demander à quel clodo il a confié son relooking. Et suit un discours proprement stupéfiant, qui me laisse encore baba une heure plus tard :
  • Vois-tu Hubert, tu viens d'avoir 18 ans il y a un mois et il y a une tradition dans notre famille pour cet évènement..
  • Ah (l'ado à l'air de s'en contretaper comme du premier string en cuir de Britney Spheres) ?
  • Oui (le Klassieux enlève sa chevalière, absolument superbe je dois reconnaître, prend la main de son fils, et la pose sur sa paume)
  • La tradition est de la remettre à l'aîné mâle à ses dix-huit ans. Voila, c'est maintenant fait, elle est à toi. Tu sais ce qu'elle représente, n'est-ce pas ?
  • (là, le gamin est scié, vraiment souflé par la surprise) Oui. Cette partie-là, c'est pour rappeler que notre ancêtre Machin s'est illustré pendant les croisades, celle-là, c'est l'alliance avec la Maison des Trucmuche, et ça je ne sais plus.
  • Cette partie-là, c'est la plus importante, et je veux que tu écoutes bien ce que je vais te dire. Cette partie est là pour rappeler les origine Franques de notre famille. Tu ne dois jamais oublier cela. De tout temps, nous n'avons jamais fait alliance - et mariage - qu'avec des familles d'origine Franque. Tu dois garder cela en tête. Il y a la vraie noblesse, la nôtre, celle qui a fait ce pays, et il y a la piétaille, celle qui vient des Gallo-Romains. Ce n'est pas pour rien qu'autour de nous, il y a tellement de blonds et de nez retroussés comme en Allemagne du Nord. Les ennuis viennent des autres.
  • Papa, qu'est-ce que tu racontes (là, j'ai été surpris que ce gars tutoie son père...) ?
  • Tout cela est vrai. Tu es encore un peu jeune pour l'admettre, mais avec le temps tu comprendras. N'oublie jamais : ne compte que sur les Francs, ne favorise jamais que les Francs. Ton faux-filet est bon ?

J'en oubliais de manger tellement j'étais estomaqué par ce que je venais d'entendre. J'avais du mal à regarder le père dans les yeux vu qu'il était assis à côté de moi, mais j'avais envie de lui rappeler que les Tsiganes appellent la Reine d'Angleterre la Reine des Paysans; parce que pour s'attacher à la terre et aux biens matériels comme ça, on ne peut être que paysan. Décidément, la noblesse française est chiante, et a bien mérité 1789.

Samlog