Finalement, je prefère quand Laurent ne parle pas de blogosphère dans ses Embruns. Non pas qu'il en parle mal, mais je trouve cela 'âââââââââââchement plus inintéressant que les autres sujets qu'il évoque d'habitude. Welcome back :-)