DSK sur France2 déconne totalement. Il vient de dire que c'est à la France de se mettre au travail pour revenir dans l'Europe. Et bien je ne suis pas d'accord du tout, et c'est bien le sens du "non" français. C'est à l'Europe de se mettre au travail pour changer et obtenir sur ce changement un "oui" français. Il n'y a pas d'autre choix pour l'Union. La balle est dans le camp européen, pas dans le camp français. Et en tous cas, elle n'est clairement pas dans le camp de DSK, qui ressemble décidément de plus en plus à un faiseur de prise de vessie en lanterne...

N'oublions pas une chose: il y a 40% de français qui ont voté "non" en étant fondamentalement pro-européens. Ce n'est plus un signal d'alarme, c'est un frein d'urgence.