Le Ministère des Transports - et la DGAC - se paye la fiole du bon peuple. Ils viennent de publier une liste "noire" de cinq compagnies aériennes interdites de vol en France. Dans cette liste, la compagnie qui vient d'éparpiller 152 personnes au Venezuela n'est pas présente, la compagnie turque FlyAir qui est incapable de réparer son avion bloqué à Roissy n'est pas présente, la compagnie qui s'est planté en Grèce n'est pas présente. Ni LuxAir, responsable du crash de Sharm El-Sheikh, et de quelques autres compagnies de charter égyptiennes ou turques, entre autres.

Oh, on trouvera certainement pour certains une excuse du genre "ils n'ont jamais été inspectés en France donc on ne peut rien dire". Ce sera difficilement soutenable pour Caribbean Airlines, dont les pratiques ont été bien détaillées au cours des derniers jours et qui je le rappelle est présente sur Fort-de-France. Cette liste est gravement incomplète, et je trouve cela honteux puisque le but est d'accroître la sécurité. Appelons cela le principe de précaution aérien.