1. Facture caisse de retraite pour ma personne ; montant ahurissant, j'ai cru que c'était la date. Dingue. Vraiment, le montant est in-cro-ya-ble. Le jour où mes cotisations retraite dépassent mes revenus, j'arrête !
  2. Facture URSSAF, qui me réclame 1400 euros dont 10% de pénalités alors qu'il m'en doivent 6900...
  3. Facture France Télécom : le bonheur... Le TIP est signé et sous enveloppe en 15 secondes montre en main. C'est trop cher mais au moins payer ne me prend pas une heure.
  4. Courrier des Impôts me disant que le remboursement de mes impôts sur les sociétés demande, je cite, "un délai supplémentaire". Cela traîne depuis mi-octobre, et je lance donc lundi prochain une procédure de recouvrement d'intérêts légaux sur quatre mois...
  5. Contrat de sous-traitance proposé par un client : trois clauses sont totalement inacceptables. Rien que leur lecture me donne des boutons. Hallucinant. Décidément, rien ne m'aura été épargné.
  6. Le record du jour : Syntec - le machin qui gère les informaticiens et les consultants - a mis en place un Observatoire de la Réduction du Temps de Travail dans notre "branche". Et je suis chaleureusement - mais surtout obligatoirement - prié de donner 0.02% de ma masse salariale à ce machin ! C'est vraiment une honte...

Dans un prochain billet, je vous ferai un petit récapitulatif de ce que j'ai payé en charges diverses et variées sur 2005. Juste pour faire un peu peur à ceux qui croient encore qu'on peut gagner de l'argent en se lançant (sauf si on a le cul bordé de nouilles bien entendu).