Laurent a un excellent post intitulé "Panthéon Politique" et je vais faire ici de même. Mon panthéon politique personnel est assez éclectique, et je vais expliquer le pourquoi de chaque présence.

Bernard Tapie
Bernard Tapie est un ruffian de la bonne espèce. Je me contrefous totalement de ses prétendus problèmes financiers ou de sa goujaterie que m'avait raconté le dernier patron de Wonder. Mais jamais, jamais je n'oublierai pas la patée monumentale et jubilatoire qu'il a mis à Le Pen durant un débat télévisé resté fameux. Le Pen fulminant, rouge de colère, quel bonheur. Rien que pour ce superbe spectacle, et le courage qu'il fallait pour aller au casse-pipe face à un orateur excellent, je suis éternellement reconnaissant à Tapie... Je souhaite à tous les politiciens d'avoir autant de schpuntz une fois dans leur vie. Ce genre de populiste pas méchant est absolument nécessaire pour contrer les populistes méchants.
Bronisław Geremek
Geremek est un érudit, un polyglotte, un homme d'une remarquable intelligence et finesse. Il est innovant, pas pêteux pour un sou, apprécié de tous. Il est le politicien dont je rêve pour la France. C'est parce qu'il est trop doué, et qu'il est polonais, qu'on lui a préféré l'insipide et mauvais Josep Borel pour le Parlement européen.
Pierre Mendès-France
un très très grand monsieur... Je ne crois pas avoir besoin d'expliquer.
Margaret Thatcher
elle a tout simplement transformé le Royaume-Uni d'abord, et pas mal l'Europe ensuite quoiqu'on en dise, parfois en la bloquant de son veto. Certes, cela s'est fait avec une brutalité extrême, mais son pays n'avait pas le choix. On peut aisément détester la politique qu'elle a suivi et ce n'est pas ma cup of tea, mais si on raisonne avec détachement, on ne peut qu'être admiratif pour la femme d'état qu'elle a été. Pas un seul politicien mondial ne lui arrive aujourd'hui à la rognure du petit orteil
Juan-Carlos de Burbon y Burbon
un roi héritier officiel du franquisme mais garant incontestable et incontesté de la démocratie parlementaire, respecté plus que tout autre dirigeant européen, comment ne pas être sous le charme...
Michel Rocard
Un surdoué qui malheureusement s'est beaucoup beaucoup beaucoup trop écouté parler et continue à le faire. Pour être honnête, j'aurais aimé voir Rocard tenter de changer ce pays, et j'aurais eu aussi peur de voir Rocard majestueusement se planter. Ah, au fait, je rappelle que Rocard est le seul politicien français à avoir été statufié de son vivant.
Pierre Mazeaud
Un autre très grand monsieur, un constitutionaliste remarquable, un légaliste superbe.
Raymond Barre...
J'ai longuement longuement hésité à lister Babarre ici. Je ne suis pas assez jeune pour avoir oublié la catastrophe absolue des deux dernières années Giscard, l'inflation galopante, le désastre économique et l'incapacité totale de Barre à faire quoi que ce soit de cohérent pour redresser la barre (sans jeu de mots). Alors oui, certes, le bonhomme est intelligent et a depuis, c'est-à-dire depuis qu'il n'est plus aux affaires, démontré qu'il est doué et respectable. Mais la théorie ne suffit pas, et le souvenir que j'ai de la pratique me laisse dubitatif. Je pense que Barre aurait subi une dérive monarchique s'il avait été élu en 1981. Eut-il été capable de gagner en 1988, les réformes profondes de la société imposées par la gauche l'auraient fait prendre une autre voie, et Barre resterait probablement aujourd'hui comme un très grand président. Mais l'appréciation d'une personne ne peut se résumer à un "et si...". Barre s'est planté, deux fois ; une fois comme PM, une fois pour tenter de revenir. Cet échec ne peut être oublié quand on dresse un portrait définitif. D'un autre point de vue, j'aurais adoré avoir Barre comme enseignant universitaire.