NOTA BENE IMPORTANT : ce document a été modifié suite à une mise en demeure reçue le 26 mars 2009, envoyée le 24 mars 2009 par Me Dimeglio, avocat à Montpellier et conseil de Henry Nourtier. J'ai apporté quelques modifications au document d'origine, celles-ci sont en gras.

Ceci est un article à propos de l'agence immobilière Espabat / Dynamic Immo. J'ai bien dit Dynamic Immo, celle qui est gérée en Catalogne par Henri Nourtier. Dynamic Immo quoi...

Dynamic Immo donc... Voila exactement le type de l'entreprise - une agence immobilière en l'occurence - dont je ne suis pas content du tout. Nous avons loué par son entremise un grand appartement sur la côté catalane nord, à deux cents mètres de la plage. Repos obligatoire suite à très grosse maladie et grosse fatigue. Site web simple et bien fichu, prix corrects, politesse absolument exquise des deux dames que j'ai eu au téléphone, tout me convenait.

Nous somme arrivés là-bas - à l'heure où j'écris ces lignes pour ne pas oublier les détails du sordide - samedi il y précisément une semaine. Ce qui prouvera au lecteur qui a suivi le film que oui je suis parti en vacances avec mon laptop, mais qui n'a servi qu'à lire des DVD aux enfants et écrire le présent texte. Accueil charmant malgré les quelques heures de retard que nous avons à cause du trafic automobile, tout se passe bien ; ou presque... On m'affirme que ma voiture ne peut pas entrer à cause de sa hauteur dans le parking de l'immeuble. Je trouve cela vraiment très bizarre. A moins que l'immeuble date des années trente, la probabilité qu'un Peugeot 807 n'entre pas dans le parking d'un immeuble est infime. Mais bon, il est tard, je suis fatigué, les enfants aussi, Maria et mon père aussi, et il y a de la place dans la rue. En passant, l'agence me proposait une autre place de parking, extérieure celle-là, dans une résidence à proximité mais bien trop loin pour les jambes fatiguées de mon vieux père. Mais bon on essaye quand même d'y aller... Impossible, la place est prise !

L'appart est sympa et grand, avec des belles terrasses et après que le gars de l'agence se soit escrimé un bon moment à allumer le gaz de la cuisinière, je lui demande ce que c'est que cette histoire de parking et de voiture qui ne rentre pas. A force de le cuisiner, il finit par m'avouer que son patron lui a demandé de dire ça. J'apprécie à sa juste mesure, mais ce sont les vacances et j'ai d'autres chats à fouetter, pour l'instant en tous cas. La clim de l'appart marche très bien, on la lance et on va dîner dans le bistro du coin.

Le lendemain matin, première surprise, le ménage dans l'appartement est pour le moins succinct... Maria - qui n'est pas scandinave pour rien - se jette sur le balai-serpillère (la fameuse fregonda) et videra deux bons seaux d'eau noire de crasse. Les mouches mortes sont légion dans l'appart, la commode de la chambre des enfants est cradingue. Les lits superposés des enfants n'ont ni échelle ni montants. Pas de nappe, pas de petites cuillers de taille supérieure à la micro-cuiller pour tasse à espresso, pas de couteaux qui coupent et trois poëles minuscules dont deux inutilisables qui ont peut-être vécu la guerre civile espagnole. Le tout dans un appart haut de gamme fait pour 8 personnes à l'aise. Mais encore une fois, j'ai d'autres chats à fouetter. On va d'abord se reposer, on va faire un moment avec, et on ira réclamer dans quelques jours.

Quelques jours plus tard justement, il devient de plus en plus dur de se garer à cause de l'afflux permanent des arrivants. Les places de la résidence d'à côté sont de toute manière toujours prises et donc inutilisables. Je jette un oeil au parking et j'y vois des gros 4x4, ce qui invalide la thèse de l'agence concernant la hauteur de mon véhicule... Je passe à l'agence Espabat / Dynamic Immo vendredi matin et expose les soucis à la charmante dame qui m'a loué l'appart. Elle me fournit illico presto une grande poële tout neuve avec ses excuses les plus plates, me dit que j'aurais du lui dire avant, me demande de repasser en fin d'après-midi voir le patron avec une liste de ce qui manque, ce que je promets de faire. Je lui signale plusieurs fois que je ne gobe pas le pipeau du parking et que je veux ce parking qui est inscrit noir sur blanc au contrat de location et dont j'ai même la clef. Ah, et la télé marchouille parce que le cable d'antenne sur la terrasse n'est pas relié à l'antenne du tout !

Fin d'aprèm, je reviens voir le gars, celui qui était tout miel le jour de notre arrivée, qui offrait café et bonbons aux gosses. Celui qui visiblement avait à faire oublier le fait qu'il me taxait mon parking. Je suis dans sa salle d'attente, le client d'avant s'en va. Le gars ne me dit pas bonsoir, ne tend pas la main, me dit seulement "entrez", ne me propose pas de m'asseoir. Bon, des types dans ce genre-là, j'en ai déjà rencontré pas mal dans ma vie professionnelle et je connais par coeur cette supériorité [CENSURE], alors je m'asseois tout seul. Il me demande ce qu'il y a. Je lui dis, en commençant par le parking puis par la saleté de l'appart. Et là surprise, le gars me dit "que vous dites !!!" en insinuant clairement dans les mots qui suivent que je mens ! Je réponds "Quoi ? Vous mettez en cause la parole de mon épouse et la mienne ?" et le type explose ce qui suit:

  • alors là mon petit monsieur, vous allez vous taire, personne n'a le droit d'élever la voix dans mon bureau en me regardant dans les yeux comme vous venez de le faire, je les connais les clients dans votre genre, je sais ce qu'ils cherchent alors vous vous taisez parce qu'ici ce n'est pas la France c'est l'Espagne et je n'ai qu'à appeler la police et vous passez la nuit en prison. Je n'ai qu'un mot à dire pour vous expulser de votre location et vous êtes avec femme et enfants à la rue pour la nuit et le restant de vos vacances hein c'est bien compris ?

Wow. [CENSURE] Il est en difficulté et il essaye le bluff et la lutte au lieu de trouver un compromis raisonnable. [CENSURE] Le type est persuadé que je suis là pour lui extorquer une ristourne ou du pognon, ce dont je me fous totalement ! Il a clairement du garder le parking pour lui-même ou un autre client et m'a inventé un énorme pipeau lamentable. Il s'est empêtré dedans et ne voit que l'intimidation comme voie de sortie. Bon ben avec moi, il est mal tombé, malheureusement...

Et puis le gars continue... Je ne me laisse pas démonter bien entendu et je reste mes yeux bien plantés dans les siens, et je continue la liste des soucis de l'appart. Ses réponses sont fabuleuses...

  • les petites cuillers, mais les petites cuillers monsieur que connaissez-vous de l'Espagne hein ? Peut-être qu'en Espagne les gens n'utilisent que des toutes petites cuillers pour manger leurs yaourts hein ?
  • Et les nappes, et bien on ne s'en sert pas en Espagne c'est comme ça pas de nappes.
  • de toute manière, le propriétaire de l'appartement est subitement parti aux Seychelles et est injoignable
  • si vous saviez le nombre de mails et de fax que j'ai échangé avec le propriétaire de votre appartement la semaine dernière !

Quel pays sous-développé l'Espagne tout de même :-) Et puis c'est tellement facile d'envoyer un fax à un type injoignable !

Je le dévisage comme s'il venait de la Lune, me marre franchement et lui répond que bon très bien pas de nappe, mais comme il n'y a pas eu d'état des lieux à l'entrée dans l'appart, il n'y en aura pas à la sortie et s'il y a des rayures sur la table de la salle à manger, elles seront donc à la charge de l'agence. Le gars blémit et déglutit et demande à son employé s'il est vrai qu'il n'y a pas eu d'état des lieux... Le gars gromelle que euh si enfin, d'ailleurs il a mis le gaz et vu qu'il n'y avait pas d'échelle au lits superposés des enfants, et j'enfonce alors le clou en disant que je n'ai rien signé. Le gars confirme, le patron blémit et finit par reconnaître qu'il ne peut y avoir d'état des lieux de sortie.

A ce moment-là, le patron qui se rend compte que sa manoeuvre d'intimidation foire de plus en plus décide de tenter une diversion, veut me faire visiter ses locaux en m'expliquant que la gestion d'une agence c'est beaucoup de travail, qu'il a des kilos de dossiers dans son cabinet, etc. Je ne bouge pas de mon siège, refuse de le suivre, et reviens au sujet principal : MON contrat de location, en lui disant que je me fiche de ses soucis avec son fournisseur (le proprio de l'appart), soucis qui ne me concernent pas. Je lui signale que son employé m'a bien confirmé que c'est à SA demande qu'il a dit que ma voiture ne rentrait pas dans le parking. Il appelle l'employé qui devient blanc et dit mais non qu'il n'a jamais dit ça, évidemment le gars tient à son job. Je signale alors que je refuse de continuer à discuter avec eux et que cela finira au tribunal de Figueras, parce qu'un contrat et bien c'est un contrat, quoi...

Et là soudain ça se décante brutalement, marrant comme certains mots peuvent débloquer une situation pratiquement comme par magie, j'aurai la place de parking dès le lendemain midi, le proprio a du trouver le moyen d'envoyer les clefs du véhicule bloquant la place par une espèce de téléportation depuis les Seychelles, dites donc !!! J'annonce au gars que ses propos me restent tous en travers de la gorge - en particulier son délire total sur les flics la prison et l'expulsion - et que puisque je les ai trouvés par le Web, je vais leur faire une belle pub sur le Web. Les trois dames sont plongées dans leurs dossiers, et n'osent pas relever le nez ; [CENSURE] personne ne moufte, ce que me confirmera son employé le lendemain à la remise du parking.

Je pars en claquant la porte, sans saluer. Alors que depuis une semaine, nous sommes charmés par la très grande politesse, le sourire et la serviabilité des catalans malgré la pression touristique, en opposition totale avec [CENSURE] pratiquement toute la côte méditerrannéenne française, nous sommes profondément déçus et choqués par l'agence de location à laquelle nous avons affaire.... Fatalitas.

Alors Espabat / Dynamic Immo, c'est l'agence immobilière que je ne recommande pas en Catalogne. [CENSURE] préférez une agence catalane gérée par des catalans [CENSURE].

A bons lecteurs...