C'est avec le plus grand plaisir que j'ai répondu positivement à l'invitation de l'équipe de Jean-Pierre Raffarin, et serait présent au "Banquet Républicain" organisé le 17 Octobre au soir à Paris par son club Dialogue et Initiative (avec un petit millier d'autres invités, rassurez-vous). J'ai accepté après une assez longue conversation téléphonique avec Jean-Pascal Picy, son conseiller direct, sur le pourquoi et le comment ; cette conversation m'a rassuré sur quelques points à éclaircir avant d'accepter.

Je suis en fait assez curieux de voir Raffarin faire son one-man show, alors qu'il a récupéré, repris du tonus après avoir longtemps joué le fusible à Matignon. Maintenant qu'il a recouvré sa liberté de parole, je suis curieux également d'entendre ce qu'il a à proposer.

Je serai aussi ravi de rencontrer Jean-Pascal Picy avec qui j'ai un contact très cordial depuis plusieurs mois déjà, et regretterai seulement que Christophe Carignano aille taquiner l'élan (il va vérifier s'il rentre entièrement dans une Volvo ou une Saab en choc frontal à 70 km/h) dans le Nord de la Suède ce jour-là.

1er disclaimer : je ne suis pas journaliste, je ne veux pas être journaliste. Je donne ici mon opinion. Lisez la, ou pas. Votre problème, pas le mien. Je n'ai rien à vendre ici, et je n'essaye en aucune manière de convaincre qui que ce soit sur quoi que ce soit. Je publie pour moi, parce que ça me titille le neurone, et que j'aime bien quand j'ai le neurone qui est titillé. Point.

2ème disclaimer : n'essayez même pas une seule seconde d'en tirer la moindre conclusion sur mes opinions politiques du moment, vous vous tromperiez pratiquement à coup sûr.