...n'aura pas lieu selon Da Scritch. Très agréable article, mais ce n'est pas une guerre du Web qui risque ou pas d'avoir lieu, c'est une guerre du Logiciel, tout simplement. Le Libre va avoir de plus en plus d'adeptes, y compris dans les entreprises et administrations. Jusqu'à ce qu'un conflit d'intérêt ou de cible vraiment sérieux éclate entre les usagers non geeks, les SSLL et les geeks fanatiques. Les geeks seront intraitables, bien entendu, puisque le Libre est un modèle politique. Ce jour-là, le retour de baton sera très violent ; le logiciel propriétaire reviendra en force pour cinquante ans, les brevets logiciels seront acceptés dans la foulée, les procès pour patent infringement pleuveront comme vache qui pisse.

Cela n'est plus une question "si", c'est une question "quand". Le fanatisme est dangereux. Partout. Dans le logiciel aussi. Je refuse autant de laisser un troupeau de fanatiques libristes qu'une seule et unique entreprise gérer le futur d'un truc aussi fondamental désormais que le logiciel. Je préfèrerais mille fois une vraie compétition à niveau égal entre une dizaines de boîtes commerciales faisant du soft propriétaire plutôt que l'alternative "propriétaire ou GPL".

Le logiciel Libre a besoin d'un grand coup de balai, il y a trop d'intégristes qui s'y planquent. Et si ce coup de balai n'arrive pas, le Libre finira par perdre.