je viens de lire avec un intérêt fabuleux - et quelques crises de rire - l'excellent résumé de Laurent sur ma blague désormais célèbre :

" Do you know what happens if you chop off the <head> of a duck ? Its <body> keeps moving for a while... But it's still a dead duck. "

Je voudrais apporter quelques petites précisions :

  1. le HTML WG actuel a décidé il y a déjà des années de mettre HTML 4 en mode "errata strict", c'est-à-dire de ne plus considérer la moindre addition qui ne soit pas la correction d'une erreur majeure. Dans les faits, depuis de nombreuses années déjà, HTML 4 a été enterré corps et biens par les zélotes d'XHTML 2.0.

  2. le paroxysme de la cata qu'est XHTML 2.0, c'est le premier souci majeur pour Netscape que j'ai signalée au HTML WG : le CSS Object Model (aka DOM Level 2 Style) permet d'inactiver une feuille de styles, ce qui est SUPER-pratique dans un éditeur de documents Wysiwyg. Chez Netscape, quand on a vu ça, on en rêvait pour Composer... Mais bien entendu, il fallait pouvoir sauver ça. Et c'est là que ça s'est mis à déconner : HTML 4 n'a pas d'attribut sur les éléments style ou link pour faire ça... On l'a donc demandé au HTML WG, en arguant de l'hétérogénéïté du DOM et de HTML. La réponse positive nous semblait évidente. Et bien non, nous avons essuyé un refus catégorique. Après des efforts inouïs que je vous passe, le HTML WG a fini par accepter de mettre un attribut disabled sur l'élément style de XHTML 2.0. Et toujours rien pour HTML 4, bien entendu ! Mais il ne se sont même pas rendus compte que lier une feuille de styles externe passe en XHTML 2 non pas par un élément style mais par une processing-instruction <?xml-stylesheet ... ?>, et que cette PI n'accepte pas un pseudo-attribut disabled. Bref, on n'est toujours pas sorti de l'auberge après six ans, et le seul mot qui puisse me venir à l'esprit à ce propos est bien "scandaleux".

  3. XHTML 2.0 n'a aucun soutien du côté des éditeurs de navigateurs. Je dis bien aucun. Microsoft est le seul et unique éditeur de navigateur encore présent dans le HTML WG, mais n'y fait presque rien depuis des années.

  4. Merci Karl. Disruptive Innovations rejoint le Consortium non pas pour s'asseoir et écouter (et profiter de voyages tous frais payés vers des destinations sympas), ce que font certains, mais bien participer, et activement encore... Je dois mon métier, mon expérience, mon entreprise, mes finances au Web et au Consortium. Il est temps de dire merci et rendre la pareille. J'ai toujours dit que les choses doivent se passer là et pas ailleurs, sauf cas de force majeure. Je serai évidemment présent à Tokyo pour l'AC Meeting, la réunion des membres du W3C de loin la plus importante depuis 1998. Et je ne manquerai pas de donner mon opinion si besoin est, proposer mon aide si on en veut. Ce n'est pas mon habitude et tu le sais, mais pour le coup, je suis un tout petit peu fier d'avoir participé même un tout petit peu à ce retournement potentiel de situation sur le futur de HTML.