• Je suis vanné, épuisé, laminé. J'ai eu un beau vertige juste en rentrant de la cantine, sérieux signal d'alarme m'indiquant qu'il est grand temps de me calmer un peu et de m'occuper de mon corps. Je resterai éloigné de mon bureau - et si j'y arrive de mes bécanes - demain jeudi, voire vendredi si j'en ai besoin.
  • La France est un pays de merde parce que face à certaines administrations ou structures para-administratives, le seul et unique moyen d'avoir gain de cause est la gueulante et la menace. Si on ne le fait pas, on se fait marcher dessus ; si on le fait, on se fait traiter de salaud et de râleur. Pays de merde. La ville de Saint-Germain en Laye ne déroge pas à la règle.
  • Guy Degrenne, vous ne réussirez jamais à rien dans la vie... Allez, au revoir Guy, et rappelez-vous, l'éternité, c'est long, surtout sur la fin.
  • Je continue à hacker mon nouveau serializer avec des options à la tidy. Je suis en train d'optimiser tous les traitements nécessitant des comparaisons de tags pour prendre moins de temps et je continuerai l'implémentation une par une des features de Tidy juste après. Le truc cool, c'est que ce serializer pourra servir de façon indifférenciée pour du html, du xhtml, du xml et même une version colorisée du source.
  • Les engueulades avec Codorniou et Berrebie ont amené pas mal de gens sur ce blog et sur le site de Disruptive Innovations. Des entreprises toquent même à la porte pour des développements en me disant avoir trouvé mes coordonnées et mes compétences par ce biais. Stupéfiant qu'il sorte quelque chose de bon d'un tel océan de mauvaise foi initiale.
  • Bon, ok, les démocrates ont mis une pâtée à George Walker Bush. Super. Je suis content. Vraiment, les évangélistes bushistes le méritaient bien. Mais sur l'Irak, ils vont faire quoi exactement ? Sortir du pays ? Laisser le chaos ? Remettre un dictateur en selle via la CIA, ce qui serait peut-être malheureusement la seule façon de tenir le pays, mais qui sera peut-être impossible à réaliser maintenant que les armes circulent ?
  • J'ai une excellente citation de Jules Renard en tête en ce moment. Impossible à citer ici mais elle résume peut-être bien ma situation présente.
  • Vous aussi, à quelques mois de la quarantaine, vous avez eu un accès de vieux-con-ite aigüe ? Ici, ça prend des proportions assez inquiétantes.