Et encore une volée de noms d'oiseaux pour ma pomme suite à mon billet La nuit porte conseil: cuistrerie et d'un mépris insondables, sidérant, conception très "particulière de la démocratie", arrogants, prétentieux, d'un (sic) bêtise sans bornes, autoproclamé blogueurs influents (bwahahaha !), cuistre (bis repetita...).

Je n'ai aucune haîne, je n'ai qu'une analyse personnelle mais réaliste de la situation. Je me tamponne comme de l'an 40 d'être ou pas un blogueur influent, je ne crois pas avoir jamais regardé les classements sur le sujet, et j'ai assez tapé moi-même sur les autoproclamés "baron" ou sur la blogosphère qui se regarde le nombril.

Donc en clair et décodé, quelqu'un qui aurait pu peut-être voter Ségolène parce qu'il voterait PS, mais qui n'aime ni la candidate choisie ni le système de choix est un salopard. Je crois que décidément que depuis Jospin, qui a foutu le camp sans demander l'autorisation aux adhérents de Parti, le Parti Socialiste a un sérieux problème avec son électorat. De toute manière cela ne date pas d'hier, et il ne faudrait surtout pas que le PS se persuade que Ségolène Royal va guérir les écrouelles par sa seule imposition des mains.