Que le vide intersidéral de Ségolène Royal devienne le candidat du PS à la présidentielle de 2007 est une confirmation de mes pronostics les plus anciens (mars 2004) mais également une euh voyons enfin euh bref c'est la merde. Mais que l'on puisse croire une seule seconde que Clémentine Autain puisse du coup devenir, je cite, la candidate naturelle de la gauche anti-libérale, alors là, franchement ça m'en bouche un coin. Un coin-coin même, vu ma réputation de palmicide. Mieux, je pouffe.

Le 21 avril 2002 est encore dans toutes les têtes. Donc ceux qui veulent voter à gauche mais n'aiment pas Royal vont crever de scrupules. Oops, la même erreur deux fois, non ! Non, pas cette culpabilité encore. Donc ils voteront Ségolène, sauf s'ils sont tellement peu contents qu'ils donneront leur voix aux autres "grands" candidats : a priori Sarkozy pour l'UMP, bien entendu Bayrou pour l'UDF et évidemment Le Pen pour le FN.

Clémentine Autain ? 2.5% à tout casser si elle se présente.