Je me demande si cela aurait écorché le neurone du journaliste qui a signé ce papier d'imaginer et d'écrire que la diatribe de Chirac est publiée après le revers électoral majeur de Bush aux élections de mi-mandat, et que ce n'est certainement pas une coïncidence... De là, à espérer que le journaliste en tire quelques conclusions, il y a une marge, je dois être trop optimiste :-(