• trois semaines quasi-complètes d'incapacité quasi-totale
  • soirée de Noël totalement bouzillée, semaine de vacances au lit avec 39° de fièvre, Saint-Sylvestre disons bien abimée par mon état
  • encore environ deux semaines à peu près identiques à venir
  • plein de boulot en retard, de paperasses urgentes
  • quatre kilos et demi de perdus, mais je ne recommande pas vraiment la bronchite comme régime...
  • environ 25% de capacité respiratoire en moins
  • épuisement jamais connu auparavant, je m'endors le soir avant mes enfants
  • envie folle de partir me requinquer une semaine au soleil là maintenant tout de suite (punaise ce que j'envie ce vachard de Padawan qui nous annonce comme ça sans précaution qu'il se tire profiter du soleil à Cuba !)
  • comme je suis crevé, vanné, explosé, je fais des fautes de grammaire et d'orthographe que même en me relisant je ne vois pas ; je crois bien que c'est la première fois de ma vie que cela m'arrive à ce point, je déteste ça.

Honnêtement, j'ai envie de tout bazarder là et aller me planter un bon moment le temps de me sentir mieux.