Karl atteint enfin le 31 décembre 2006 (Karl Dubost, plus fort que le calendrier grégorien...) et nous la joue nécrologie sur son carnet Web. Il a du se dire que les scripts de gestion hackés à la va-vite et les quatre semaines de lag, ça suffisait et qu'il était temps de passer à autre chose...