Marrant comment la fièvre et l'épuisement me donnent l'impression de marcher dans du coton...