Arrivederci Yvan, vous m'avez hurler de rire avec Franquin et vos autres copains de l'époque. Vous continuerez à me faire hurler de rire longtemps, et je retrouverai avec plaisir votre caricature sous la plume de Franquin là où ceux qui savent la voir la trouvent aisément.