En fait, je me marre doucement en pensant qu'à 20h01 au soir du second tour, ils seront nombreux - à gauche comme à droite - à se rendre compte que faire barrage à Sarkozy président impliquait nécessairement voter Bayrou au premier tour...