Ohlalala !!!! La méga-tronche de tout l'establishment UMP au premier rang de son congrès hier, applaudissant mollement Nicolas Sarkozy alors qu'il prèche l'ouverture tous azimuths et que les déçus du futur gouvernement vont se compter à la pelle. Ohlalala les gueules d'enterrement et les propos ravageurs de ceux qui ne comprennent pas - et je peux le comprendre - qu'on réserve des postes-clé aux perdants dont on a combattu la politique durant la campagne électorale. Ohlalala ! Je crois que le Canard de cette semaine va être sympa à lire :-)