...tata Ségo revient. Et elle ne manque pas d'air, cela doit être parce qu'elle revient de vacances dans une zone cyclonique...

" La présidentielle était une expérience à la fois merveilleuse, exaltante, et épuisante. Aujourd'hui, j'ai le temps, je choisis, je contrôle. "

En résumé, pendant la campagne, elle n'avait pas le temps, ne choisissait pas, ne contrôlait rien. Punaise mais qu'elle est bête.

" Je suis délivrée de l'amertume. "

Warf ! Qu'elle se rassure, les électeurs et les militants socialistes en ont un peu, eux, de l'amertume... Perdre la présidentielle après douze ans de Chirac sans réussir à impliquer Sarkozy dans le bilan de la majorité sortante, il fallait le faire. Encore bravo.

Je crois que S. Royal surestime très fortement son avenir politique. Le PS changera de mains bientôt, et si elle n'est pas à sa tête, c'est sa tête à elle qui sera sur le billot. Or pour prendre le PS, il faudrait qu'elle bénéficie de la même estime - et surtout du même effet pyramide - que celui qui a lui a permis de prendre la candidature PS. Je ne pense pas qu'elle puisse rééditer ce coup-là. Et si jamais elle y arrive, c'est à désespérer du PS pour les 25 ans à venir.