Christine Lagarde veut rassurer sur la hausse du prix du pain. Bah, s'il n'y a plus de pain, qu'on leur donne de la brioche, il y a un précédent historique !-)