En bons geeks, Laurent et moi avons eu vendredi une courte mais intense discussion sur les téléphones mobiles dit "smarts". En gros je lui ai vanté la merveille qu'est l'iPhone que Pierre m'a foutu dans les pattes à San Francisco avant de comparer avec la grosse daube qu'est Windows Mobile 6. La sanction est arrivée, immédiate et sans appel de la part de Laurent : "bah ouais, ils ont essayé de mettre une IHM de desktop sur un truc qui n'est pas fait pour ça.". C'est tout à fait ça. Je cherchais depuis samedi dernier ce qui m'avait tant plus dans l'iPhone.

  • on ne se fait pas chier avec un stylet dans les pattes en permanence
  • plus besoin de chercher le petit bouton X en haut à droite de l'écran pour fermer une application
  • plus besoin de chercher à attraper la scrollbar pour visualiser quelque chose de plus long ou plus large que l'écrean
  • la taille de l'écran change tout
  • le clavier digital est superbe, absolument superbe et on ne fait que peu d'erreurs avec alors que le clavier WM6 est minable (il y a bien ce remplacement-là mais j'ai quelques sérieux soucis avec). Mais une version en dur serait quand même la bienvenue dans une future version ; bien entendu, ça, ferait profondément chier Apple, qui devrait gérer un hardware localisé. Disons que cela ferait avaler la pilule de la traditionnelle différence de prix US-Europe...

Bref, Windows Mobile (ex-CE) est une plate-forme qui n'est pas seulement dépassée, elle est une erreur stratégique sérieuse depuis que les écrans tactiles existent. Windows Mobile delenda est.