" Microsoft serait prêt à investir entre 300 et 500 millions de dollars pour acheter 5% du capital du site de socialisation Facebook. "

Ce qui valorise donc Facebook à tenez-vous bien (tenez-vous mieux dirait Desproges) DIX MILLIARDS DE DOLLARS... Au-delà du ridicule absolu du chiffre, de ce goût metallique de bulle explosive qui augmente de jour en jour, je laisse le mot de la fin à mon collègue Olivier ?

<Olivier> On ne s'est pas gourrés de métier, là ?