Ségolène Royal vient encore de se faire plein de copains au PS, et même son ex François Hollande commence à en avoir ras-la-casquette. Il a tout parié sur elle, l'a poussée au maximum, a presque sabordé son parti pour elle, elle a perdu parce qu'il est impossible de gagner sans un parti avec soi, et il trouve un peu fort de café de se faire allumer publiquement. Surtout qu'il ne faut pas oublier un léger détail, et ce détail est une déclaration publique de la candidate Ségolène Royal :

"Je mènerai la campagne seule, et j'assumerai seule le succès ou l'échec"

Et ça, c'est clair, la campagne elle l'a menée seule. Elle n'a pas fait intervenir une seule fois les stratèges du PS, et même pour préparer son débat avec Sarkozy, elle n'a presque pas fait intervenir ses propres conseillers. Qu'elle assume donc l'échec maintenant. Mais en silence si elle pouvait, ça nous ferait des vacances.

Ségolène Royal ? A part Bianco, qui la soutient encore dans son équipe d'origine ? Un soufflé raté qui retombe. Allez, ouste.