Je l'ai déjà dit, dans l'assez majuscule foutoir (et je reste poli) qu'est le début de la Présidence Sarkozy, il est bon, il est excellent de noter que nous sommes passés à une nouvelle génération de politiques. Passer des 70 ans au 40/50 ans a eu du bon au moins sur un point : entendre Fillon s'exprimer en castillan lors de son principal discours, prononcer relativement correctement la jota, causer dans leur langue à des gamines argentines dans la rue, m'a tiré un vrai sourire, et je suis très sérieux. Déjà Chirac, ce vieil escroc qui finalement mérite le respect pour avoir réussi quarante ans à passer au travers de presque tout, m'avait beaucoup plu alors que j'étais aux USA et que je l'avais vu sur CNN parler anglais avec plaisir, humour et facilité. Entendre un président français parler une langue étrangère avait changé la donne, et il a fallu attendre Chirac pour ça. En passant, Giscard parle anglais ; avec un accent à couper au couteau, certes, mais il parle anglais.

Je ne souhaite qu'une chose : un président aussi doué constitutionnellement que Giscard, aussi roublard que Chirac, aussi respecté internationalement que Strauss-Kahn, ayant travaillé dans l'industrie et parlant au moins trois langues étrangères.

On peut rêver hein ?