" M. Kerviel a été mis en examen en fin de journée pour "abus de confiance", "faux et usage de faux" et "introduction dans des systèmes de données informatiques". Les juges n'ont pas retenu "l'abus de confiance aggravé" et la "tentative d'escroquerie" requis par le parquet. "

Wow... Et en plus il a été libéré sous contrôle judiciaire. Donc ne présente aucun risque de danger ou de fuite pour se soustraire à la justice. Un peu une grande baffe dans la tronche de l'état-major de la Société Générale tout de même... Cela devient amusant à suivre cette histoire de l'homme qui valait cinq milliards.