Hier soir, l'émission Envoyé Spécial diffusait un captivant reportage sur les voleurs à l'étalage. A un moment, un policier détaillait l'arsenal de base du voleur, assez limité je dois dire : pince coupante ou pour le plus outillé un enlève-tag. Bon. Et puis le reportage suivait ce responsable de la sécurité d'un supermarché chez un vendeur de tags de sécurité qui démontrait à quel point un RFID était difficile à déceler, supprimer, etc.

Certes. Certes. Mais un RFID, ça peut se griller... Je pense donc qu'on va rapidement voir la technologie débarquer aussi chez les piqueurs à l'étalage. La suite logique, c'est un détecteur de burst micro-onde dans les magasins non ?-)