Le problème, pour Sarkozy, n'est pas de passer de 65 à 42% d'opinions favorables. Il est de passer d'une connerie par trimestre à une connerie par jour. Et on approche très dangereusement de la connerie (et quelle connerie !!! du grand art !!!) par jour en ce moment. Une espèce de record en la matière tout de même. Comment se planter seul et majestueusement en 290 jours.

Sur cette histoire de Salon de l'Agriculture - où décidément Chirac tatait plus calmement le cul des vaches - on notera le manque flagrant d'à propos du "pauvre con" qui aurait du répondre très fort pour la caméra "celui qui dit, celui qui est, Monsieur le Président ?"...