Au moment même où Arcelor-Mittal fait un beau chantage aux autorités françaises du type "subventions ou on ferme" dans l'est de la France, le même Arcelor-Mittal rouvre un haut-fourneau à Liège en Belgique en annonçant (entendu de mes propres oreilles à la radio à Bruxelles il y a quelques minutes) que les perspectives de l'acier en Europe sont très fortes à cause de l'énorme demande des pays de l'Est. Le gouvernement français gagnerait à taper un peu du poing sur la table au lieu de se faire couillonner avec le sourire...