La vengeance est un plat qui se mange froid. Bayrou a attendu que le plat soit bien glaçé, même s'il n'est pas encore sûr d'être lui-même élu. L'UMP s'était enfoncé le corps dans le sable, Bayrou lui a enfoncé la tête dedans jusqu'en haut du crâne, lui rendant la monnaie de sa pièce de 1995. Maintenant, l'UMP a probablement compris ; le Modem sera incontournable localement, détenant la clef minoritaire de nombreux scrutins, et l'UMP s'en préoccupera avant le premier tour, pas en lui faisant des coucous méprisants entre le premier et le second tour. En termes de représentation locale immédiate, ce n'était peut-être pas gagnant pour le Modem. En terme de stratégie globale à moyen terme, c'est digne de l'Art de la Guerre.