La loi que Christine Albanel présente ce mercredi en conseil des ministres est une honte. Que l'on ne se méprenne pas, elle n'est pas de mon point de vue une honte parce qu'elle pourchasse l'internaute téléchargeant illégalement des oeuvres. Parce que oui, un gars qui charge même une seule fois une chanson depuis un site p2p ou par extraction de Deezer, c'est un gars dans l'illégalité. Au moment où quelques Ministres du gouvernement Fillon expliquent qu'on ne peut plus faire sans connectivité Internet, proposer comme peine la suspension de l'accès à l'Internet par les FAI est inouï. Comment peut-on être débile à ce point-là ? Tout simplement, comment va-t-on supprimer l'accès à une famille de 5 personnes parce que le petit dernier de la famille a un peu trop téléchargé de musique ?

Non, cette loi est une honte parce qu'elle est unilatérale. Les seuls torts sont du côté des usagers, des consommateurs. Pour que je puisse accepter un peu plus cette loi, il faudrait au minimum :

  • qu'il soit strictement interdit - sous peine de sanction pécunière élevée - aux producteurs et distributeurs d'oeuvre de rendre volontairement une oeuvre non reproductible sur un périphérique donné (hifi, lecteur cd, lecteur dvd, PC, autoradio, lecteur mp3) ; la license d'écoute vendue au consommateur doit être non restrictive tant qu'elle s'exerce dans le cercle privé,
  • que cette interdiction concerne également les films ; de plus en plus de périphériques portables permettent d'embarquer non seulement musique mais films. Il est scandaleux que je ne puisse légalement transférer un DVD que j'ai acheté sur le lecteur MP4 que j'ai acheté pour mon propre usage personnel,
  • que le principe de la taxe d'office de l'ensemble des supports réinscriptibles (CD vierges, DVD vierges, cartes mémoire) soit revu de fond en comble. Je l'ai déjà dit, je le redis, mon entreprise achète des CD et DVD vierges à fins de backup, il est inadmissible que je paye la taxe pour copie privée. De plus, je ne me sers de mes cartes mémoire que dans mes appareils photo numériques. Ces cartes vont donc contenir MES photos, c'est-à-dire MES oeuvres. Et je dois encore payer une taxe pour copie privée là-dessus ? Quelle honte, la France est tellement à côté de ses pompes dans le domaine de la compréhension du numérique - et surtout dans celui de l'écoute des lobbies des producteurs et distributeurs - qu'elle en est minable,
  • qu'on arrête de déconner à pleins tubes avec les taxes d'office sur les FAI ou le filtrage de l'Internet pour détecter les téléchargeurs illégaux de musique !!!! BORDEL, le web est plein de saloperies et de gangsters, on ferait bien de traquer D'ABORD les gros poissons avant de d'emmerder les quidams.
Les anonymiseurs de connexion ont de beaux jours devant eux. La technique aura toujours un coup d'avance sur la Loi et il y a deux manières d'agir : la manière "gros bourrin", c'est celle qu'adopte Christine Albanel ; la manière intelligente, qui consiste à adapter la Loi aux usages et non les usages à la Loi. En France, de ce que j'en ai vu en quarante ans, on a presque toujours préféré la manière "gros bourrin". Cela continue.