1er octobre, le chauffage vient d'être remis en marche dans mon immeuble. Je peux enfin mettre au placard mon chauffage d'appoint électrique et cesser de me cailler dans mon salon, me coucher le soir avec trois épaisseurs pour réussir à dormir. Je peux enfin cesser de poser mes mains sur mon laptop pendant qu'il compile pour me réchauffer. Rhâââ que c'est bon...