Personne ne l'a mentionné, mais la crise financière actuelle sonne probablement le glas, pour la France en tous cas, d'un système national de retraites par capitalisation. Ce point fondamental de différence entre la Droite et la Gauche françaises est parti avec l'eau du bain des subprimes, et celle à venir des LBO. Parce que la crise ne fait que commencer, les actifs encore plus pourris que les subprimes innondent le marché. Seule la solidarité sera encore capable dans l'avenir proche d'assurer un quelque chose à nos vieux. Si notre système de retraite était basé uniquement sur la capitalisation, comme certains de nos ultra-mibéraux le souhaiteraient, nous serions dans la situation de l'Islande, en quasi-failite et où les retraites viennent d'être drastiquement amputées. La joie, quoi.