J'ai reçu de nombreux mails privés suite à mon article d'hier sur la retraite par capitalisation. La plupart exprimant un "nom de zeus, c'est bien vu, effectivement ça a du plomb dans l'aile".

Bah oui. Il y a peu de différences fondamentales, profondes, structurelles entre la Gauche et la Droite mais cela en est une. Et il va être désormais très difficile à qui que ce soit de vanter les mérites de la retraite par capitalisation lorsque tout le système financier planétaire peut accuser un krach comme nous le vivons en ce moment juste parce que les financiers ont joué à un système pyramidal et ont fait vivre des pays entiers à sur-crédit. Vous imaginez Fillon vantant ça dans quelques mois dans un débat face à par exemple Fabius ? Il se fera retoquer instantanément avec force arguments dévastateurs. Non, on vient de vivre un séïsme dans ce domaine, et il va falloir que la Droite adapte drastiquement son discours.

Soit dit en passant, je ne comprends absolument pas le mutisme des syndicats sur ce sujet. La crise financière leur ouvre un véritable boulevard pour enterrer les tentatives d'échappées aux systèmes de solidarité qui sont à la base de notre système social français. Et ils n'en profitent même pas.

Le communisme est mort avec l'URSS. L'ultra-libéralisme a pris une sérieuse torgnole. Quelle est la voie médiane ? Pendant qu'on y est, quelqu'un peut me prêter cent mille euros pour acheter des actions Apple avant que cela ne remonte trop ?-)