Hier, je constatais encore une fois que les articles de Une de Libé et du Monde sur le web étaient illustrés de la même photographie sur un texte issu directement de l'AFP. La démission du Ministre de l'Intérieur Indien. Idem ce soir pour les manifestations à Bangkok. Il y a quelques jours, je constatais également que quand CNN et Le Monde ont le même sujet de Une, il est très courant que Le Monde en ligne reprenne exactement la même photo que CNN, CNN étant en général plus rapide pour publier.

La presse française est en-dessous de tout. Libération n'existe plus, c'est devenu totalement illisible. Le Monde est l'ombre de lui-même, ses articles sont mauvais, ses analyses sont inexistantes, ses reportages et enquêtes exclusifs sont oubliés depuis longtemps, ses signatures n'en sont plus. Le Figaro reste fidèle à lui-même mais le Figaro, ça reste pas grand-chose. Seul le Parisien reste un quotidien parfaitement adapté à son lectorat et ce n'est pas un commentaire négatif, bien au contraire.

Dans un tel paysage et malgré la crise de la presse écrite, il reste étonnant qu'autant de gens lisent un journal.  Moi qui étais un véritable papivore, achetant la presse tous les matins et bien sûr le Canard tous les mercredis, je ne lis plus que le Canard. Je compte sur les doigts d'une main le nombre de quotidiens achetés par moi en 2008. Ce n'est pas le Web et sa diffusion quasi-gratuite de l'information qui attaquent la presse française, c'est la presse française elle-même qui se suicide par manque de qualité.