Ted Lapidus est décédé. C'est lui qui m'avait offert, enfant, mon premier blazer, et j'ai toujours la superbe saharienne qu'il m'avait offert bien plus tard. J'ai pas mal de souvenirs joyeux d'enfance avec son fils Thomas et ma soeur à Cannes. Je me souviens de la rue Pierre 1er de Serbie, de Neuilly, de l'incroyable (pour l'époque) télévision encastrée du rez-de-chaussée, des télécommandes, du fennec, de Mickey, de la Porsche, de la rue Pasteur à Cannes, de la cuisine metallique, des poufs orange, du solarium, d'Ursula, qu'il me faisait toujours la bise, du voyage à New York, du défilé assis à côté de Catherine Deneuve. Je me souviens aussi de cette longue conversation avec lui sur la confiance et les lèches-bottes. Au revoir Ted.