Je viens de voir des images d'un habitant de Gaza dont la jambe droite doit avoir une dizaine de trous, des brûlures inqualifiables, larges de 4 ou 5 centimètres et plongeant jusqu'à l'os ! Je n'ai aucune idée du statut du gars, est-il un combattant du Ḥamās ou pas, mais ses blessures sont épouvantables. D'après le toubib qui le présentait, il s'agissait de blessures causées par le phosphore blanc. C'est compatible avec le produit, qui brûle tant qu'il est en présence d'air. Déjà ce type de saloperie sur des combattants me révulserait, mais si ça touche des non-combattants en masse comme on le dit, merde alors. Vu l'absence totale de précision de ces munitions qui "arrosent" à tout va depuis un point d'explosion à quelques dizaines de mètres au-dessus du sol, je doute que les rapports signalant une quantité impressionnante de blessés civils au phosphore blanc soient faux. Qu'Israël utilise des saloperies pareilles me choque au plus haut point.