On touchait au délire jusqu'à hir, on est désormais en plein dedans. Reprenons:

  • pour contester une sanction de la HADOPI, un internaute devra envoyer son disque dur pour qu'il soit vérifié... Outre le fait que la plupart de gens ne savent pas extraire le disque dur d'un ordinateur, certains ne pourront même pas le faire car cela anéantirait la garantie associée à leur machine. De plus, comment garantir que le disque envoyé est bien celui qui devrait être vérifié ? Facile d'avoir deux machines sur mon réseau wifi, de télécharger avec une et envoyer le disque de l'autre. Allons plus loin : pour contester une décision prise injustement à son encontre, l'internaute qui sera déjà privé de connecttivité devra également se priver d'ordinateur puisque sa bécane n'aura plus de disque dur ! Je ne sais pas quel est le crâne d'oeuf qui a imaginé cette connerie sans nom, mais il mérite un sacré coup de pied au cul.
  • un amendement a ajouté au projet le texte suivant "Aucune sanction ne peut être prise sur le fondement du présent article pour des faits concernant une œuvre ou un objet protégé dont tous les ayants droits résident dans un État étranger ou un territoire situé hors de France à régime fiscal privilégié, mentionné par l'article 238 A du code général des impôts". Wow. Super bien rédigé ça. Est-ce "un Etat étranger" ou "un territoire ... privilégié", ou "un Etat étranger" ou "un territoire...France" les deux à régime fiscal privilégié. Tel que moi je le lis, tout ayant droit résidant hors de France est baisé et ses oeuvres sont téléchargeables sans risque. C'est affolant... Cet amendement institue une inégalité devant la Loi selon le lieu de résidence ! Un artiste né et résident au Lichtenstein - voire dans le Delaware aux USA - ne pourra faire valoir ses droits sur ses oeuvres en France dans le cadre de la HADOPI. Cette fois-ci, le crâne d'oeuf est identifié, il s'agit de Jean-Luc Warsmann, député des Ardennes.
  • les entreprises ne sont pas protégées. Or elles sont souvent vues de l'extérieur dans leur intégralité comme une adresse IP unique. Pour un poste pratiquant des téléchargements, on va couper l'accès à toute une boîte ???? Mais encore une fois quel est le crétin de crâne d'oeuf qui a pondu un tel dispositif ?

Quel florilège, quel délire, QUEL SCANDALE. Il est temps, grand temps, que le Gouvernement soit confie le dossier à quelqu'un qui comprenne un peu plus quelque chose au dossier qu'Albanel, soit arrête ces monstrueuses bêtises. Je ne nous savais pas capables de pondre un texte aussi débile, aussi invraisemblable tant dans la logistique que dans la technique. Quelle honte, mais quelle honte.