Je considère que le plus grave tort de l'Hadopi est l'écoute systématique des communications privées des citoyens en temps de paix. C'est très grave. C'est très grave mais j'ai toujours dit que cela existait déjà, même si ce n'est pas public. Depuis peu, on en a la preuve. L'écoute est systématique, et visiblement sans intervention préalable de la justice.

La France de Sarkozy ressemble de plus en plus aux Etats-Unis de Bush, et je commence à en avoir marre des atteintes aux libertés individuelles et du délire sécuritaire ambiant. Je ne parle même pas du relatif mépris de la Constitution, de l'Europe, des parlementaires et du Parlement...