• Que le salaud qui a littéralement explosé l'avant-droit de ma voiture ce week-end pendant qu'elle était sagement garée et qui s'est carapaté sans laisser ses coordonnées soit maudit
  • Dimanche après-midi, l'AFP annonce que Sim est mort. Libération et Le Monde reprennent comme un seul homme la dépèche d'agence, brute de fonderie. Avec ses fautes... Sim est donc décédé d'une ambolie, avant qu'un pékin de chaque site ne se se rende compte de l'énormité de l'erreur et impose la correction de la prose. Que l'AFP lache en pleine nature des coquilles pareilles est déjà consternant ; que la presse reprenne sans même relire ou passer au correcteur orthographique, pffff.
  • Full! Screen! Fixed! On! Mac!
  • Depuis des lustres, je vois les politiciens de tous bords se faire refiler des t-shirts bariolés aux slogans improbables durant l'université d'été des jeunes du parti. Le point culminant est, on s'en rappelle avec émotion, Nicolas Sarkozy (déjà) et Edouard Balladur et le fameux t-shirt "Doudou" pendant que la Chiraquie mangeait des pommes. Voir la mine déconfite d'un hiérarque de parti quand un djeunz tout fier lui remet un t-shirt jaune pisse dont le texte est une poésie du genre "Jeunes Pop' 09", comprendre les trois secondes de réflexion du hiérarque en question sous la forme "mais qu'est-ce que je vais bien faire de cette daube ?" puis le voir déambuler fièrement avec le t-shirt posé sur les épaules du blazer, c'est beau. Tous les ans j'en redemande... Chez les geeks aussi on veut tous nos t-shirts. La seule différence résidant bien entendu dans le fait que les geeks n'ont eux que rarement honte de leurs t-shirts.
  • Tant qu'à aller à Seignosse-bourg pour suer sous une tente en faisant semblant d'être super-impressionné par des discours dont l'unique but est de rappeler aux caméras l'existence des orateurs après la coupure estivale, j'espère que certains ont découvert le restaurant Les Roseaux, sur la route passant entre l'étang blanc et l'étang de Hardy et accessoirement devant mes meilleurs souvenirs d'enfance.
  • Le pape Jean-Paul 2 était dépressif et ça n'allait visiblement pas. Dieu lui apparait alors et lui demande ce qui ne va pas. "Boarf" répond Jean-Paul-ski, pas dans son assiette. Dieu insiste mais devant le mauvais état de JP2 finit par lui proposer d'exaucer un de ses voeux pour le remettre d'aplomb et de bonne humeur. JP2 relève alors la tête et dit "merci mon Dieu, je souhaite que la Chine envahisse la Pologne". Dieu s'étrangle d'étonnement et lui demande "Mais tu es Polonais et tu veux que la Chine envahisse ton pays ?". Oui répond JP2, c'est ce que je souhaite. "Bon, ainsi soit-il" déclare Dieu et vlam la Chine envahit la Pologne, détruit, rase, viole, tue. Mais après quelques jours, JP2 retombe dans la plus sombre morosité et Dieu lui réapparait. "Et bien alors, Karol... J'ai exaucé un étrange voeu et tu es toujours aussi noir". "Oui Seigneur, je voudrais que la Chine ré-envahisse la Pologne...". Effaré, Dieu lui demande "Tu es mon envoyé sur cette terre, tu es sûr que c'est ce que tu veux ???". JP2 opine, Dieu ainsisoitile et la Chine ré-envahit la Pologne, laissant un champ de ruines. Peu de temps après, JP2 est cette fois au bord de l'abîme. Dieu lui réapparait, cette fois-ci très énervé, l'accusant d'abandonner sa charge. "Ô Seigneur, exaucez un dernier voeu et j'irai mieux, je le promets". Dieu est tout d'abord réticent mais finit par se laisser convaincre et JP2 lui redemande encore une fois que la Chine envahisse la Pologne. Dieu explose "Soit mais je t'ordonne dès que cela sera fait de m'expliquer pourquoi ce voeu fou". Et la Chine envahit une nouvelle fois la Pologne, finissant de raser ce qui ne l'était pas encore. Et enfin, enfin, JP2 va mieux, beaucoup mieux. Et Dieu lui revient pour ses explications. "Ô Seigneur c'est pourtant simple... Pour que la Chine envahisse la Pologne trois fois, elle a du traverser toute l'Union Soviétique six fois..."