Lundi de code, gastéropodes.

  • le gouvernement a fait passer en presque douceur la pilule "prix du gaz". La baisse du prix d'achat du gaz par GDF ne sera pas répercuté à l'usager, je cite, "pour qu'il ne subisse pas une hausse impopulaire le 1er janvier prochain". J'ai rarement vu un tel hold-up. Quelle honte. Finalement, les bistrotiers ont raison de ne pas baisser les prix malgré la baisse de la TVA, ils ne font qu'anticiper une future hausse impopulaire...
  • Besson renonce donc - pour l'instant - aux tests ADN. Copé râle... Ils ont raison tous les deux : si la Loi est inapplicable en l'état, il ne faut pas publier le décret d'application. D'un autre côté (j'allais écrire d'un autre Copé...), Copé a raison aussi : une loi même con comme un balai votée par le Parlement devrait arriver à application. Ce que Copé oublie par contre un peu trop aisément, c'est que si la loi en question est vraiment inapplicable, comment se fait-il que les députés de la majorité l'aient votée ? Deputesgodillots.info est décidément bien utile.
  • le séminaire gouvernemental sur le numérique est passé presque totalement inaperçu. Face aux petites phrases de Brice Hortefeux, le numérique ne peut pas lutter...
  • Dixit Le Monde "France Télécom : la direction veut "accompagner le mieux possible" les salariés". Vers la porte ou vers le cercueil ?