La Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques a pondu hier un communiqué dans laquelle elle fait 10 propositions pour, je cite, l'après Hadopi. Malheureusement, si j'ai difficilement réussi à accéder à ce texte hier, le site de la SACD est totalement écroulé ce matin. Je commenterai ici les 10 délirespropositions de la SACD dès que je pourrai les relire. Mais soyez prévenus, c'est du grand n'importe quoi, la preuve d'une industrie dans un tel état de déliquescence qu'elle ne recule devant rien pour tenter d'éviter le coma.

En deux mots : la honte.