<Glazblog/>

42 (sic) sites qui n'ont rien compris au Web...

Thierry Stoehr vient de faire un superbe travail de compilation sur 42 sites Web français qui n'ont visiblement rien pigé au Web et dont les avocats sont des neuneus : en effet ils interdisent tous explicitement d'établir un lien vers eux ! Alors certes, leur nom de domaine leur appartient, comme leur adresse postale mais interdire un lien vers eux c'est aussi con que d'interdire de citer leur nom ou citer leur adresse postale. C'est con, ridicule, contre-productif. Thierry n'a du coup bien entendu inséré aucun lien vers eux, on ne va pas faire de pub pour leurs sites et en plus risquer de se coltiner des lettres recommandées émanant de cols blancs.

Ces 42 entreprises devraient faire l'objet d'un boycott du Web français. Leur attitude est lamentable. Si vous travaillez dans une de ces entreprises ou organisations, passez donc l'information à votre Département de la Comm :

Société Générale, BNP Paribas, Renault, Volkswagen France, La Croix Rouge, DMLA Info, M6, Handicap International, La Française des Jeux, Le fstival européen des 4 écrans, EDF (alors là les bras m'en tombent... Si j'étais encore dans le Directoire Communication Electronique en Réseaux, jamais je n'aurais laissé passer ça...), GDF Suez (Olivier Decrock doit en être vert), SNCF, RATP, Peugeot, TF1, Crédit Lyonnais, Total, Intermarché, Bouygues, Air France, L'Oréal, Pernod Ricard, Prévention Cardio/Pfizer, Carglass, Citroën, Vaincre la Muscoviscidose, SANEF, 3M France, le MEDEF, la CGT, Coca-Cola France, Hotel de Crillon, La Croix, Longchamp, Albin Michel, L'Arche de la Défense (encore un coup de #jeansarkozypartout ?), Editions Altaya, Lapeyre, Caran d'Ache, l'INA !!!!

Comments

1. On Thursday 15 October 2009, 10:24 by Olivier G.

Sans compter que faire un lien vers un site revient dans certains cas à citer une source...

2. On Thursday 15 October 2009, 10:24 by Prélude

Parmis ces sites, il en est un que j'ai entièrement réalisé...
Sic...
Pour ma défense, les textes juridiques sont fournis par le département juridique en question, qui, je pense, ne connait même pas l'existence d'un truc nommé "internet"...
Bon allez, honte à moi...

3. On Thursday 15 October 2009, 10:28 by Eric

Il est dommage de ne pas citer, réutiliser ou enrichir la liste (tenue à jour) de Benoit Sibaud : http://oumph.free.fr/textes/hyperli...

Cette dernière date d'il y a un moment et est déjà bien plus complète (presque une centaine de grands sites publics). Thierry Stoehr en connait l'existence pourtant

4. On Thursday 15 October 2009, 10:35 by Olivier

Ce serait intéressant de connaître les moyens qu'ils mettent en parallèle pour le référencement naturel de leur site ;)

5. On Thursday 15 October 2009, 10:39 by Prélude

Pour le site que j'ai réalisé, j'ai fais au mieux de mes connaissances du moment pour qu'un référencement naturel soit mis en place.
Je ne devais pas m'occuper du référencement en dehors des moyens techniques (réf naturel, sitemap).
J'ai juste donner quelques conseils sur l'importance des backlinks. Je ne sais donc pas ce qui a été fait. Mais sincèrement, je doute que quelqu'un s'en occupe.

6. On Thursday 15 October 2009, 10:59 by Alice

???
Quand je pense que je m'énerve pour un rien... Alors là!! crise cardiaque!!

7. On Thursday 15 October 2009, 11:16 by padawan

Quand j'étais grouillot web de Grosse Boite S.A.S le service juridique m'avait imposé cette clause débile (en 98). Plutôt que d'essayer de discuter avec des sourds, j'ai simplement viré la phrase discrètement quelques mois plus tard. Si je ne l'avais pas fait, Grosse Boite S.A.S serait dans cette liste ;-).

Webmestres, faites votre boulot.

8. On Thursday 15 October 2009, 11:43 by wolruf

Une conséquence serait d'aller contre l'algorithme PageRank de Google, un peu rebelle.

9. On Thursday 15 October 2009, 14:31 by Dræbersneglen

En plus c'est complètement incontrolable et ingérable. Que dire par exemple de pages dynamiquement peuplées de liens hypertexte par un moteur de recherche, un aggrégateur, etc ? Et un site comme Wikipedia ? À l'heure actuelle, il comporte des liens vers la plupart de ces organisations. Du ménage en perspective...

À moins qu'il ne s'agisse que d'une clause de précaution, destinée a dégager la responsabilité de ces entreprises de manière non-équivoque, sans volonté réelle de faire la chasse aux "contrevenants".
Ils espèrent peut-être aussi ainsi se protèger de l'éventualité une "attaque" genre Google-bomb...

PS: formats-ouverts.org a l'air bien kéblo à c't'heure !

10. On Thursday 15 October 2009, 18:19 by Nicolas

A l'instant où je lis ça, s'affiche au dessous de l'article une publicité contextuelle pour des poubelles !! Une invitation à y ranger tous ces sites ?

11. On Thursday 15 October 2009, 20:20 by Pierre

Moi, j'ai de la pub pour des poufs ...

12. On Friday 16 October 2009, 12:05 by ALBERTOXIC

un lien E mail est donc défendu
aussi, de même le référencement effectué régulièrement par google... je me demande quelle cour de justice pourrait condamner sur base
de telles exigences contredites par l usage , la philosophie de fonctionnement du web et le bon sens . D un autre côté il y a une différence entre lien vers le site lui-même et lien vers une information enterrée qulque part plus profondément dans le site ..
existe t il une jurisprudence en France?
http://www.twitter.com/albertoxic

13. On Saturday 17 October 2009, 18:17 by gdblog

Il manque les liens vers les sites, non ? ;-)