J'ai fait une grippe une fois dans ma vie, j'étais enfant... Je me souviens parfaitement de ma mère m'aidant à me lever de mon lit ne serait-ce que pour arriver à marcher jusqu'aux toilettes, et épongeant mon front fièvreux au milieu de la nuit. J'ai passé une semaine au lit, cassé. J'ai mis deux semaines à être à peu près ok. Depuis, je suis vacciné. Tous les ans, sans exception. Et mes enfants sont vaccinés à demi-dose depuis l'age de six ans.

Or j'ai fait une légionnellose en 1998, une saloperie multi-résistante aux antibiotiques en 2003, et une énorme bronchite (pas ce que vous appelez bronchite quand vous toussez un peu trop mais une vraie bronchite, une infection déjà grave) bactérienne en 2007. Je suis malheureusement une "personne à risque" en ce qui concerne la grippe A et je vais évidemment me faire vacciner dès que possible.

Grippe saisonnière (fait), Pneumo23 (fait) et bientôt grippe A. J'aurais eu ma dose de piqûres cet automne, mais je n'ai aucune hésitation à me faire vacciner, et j'avoue avoir du mal à comprendre les réticences de certains, en particulier membres du milieu médical ou paramédical... Surtout ceux qui connaissent et comprennent le potentiel mutagène de la grippe. Mieux vaut une protection partielle que pas de protection du tout.