• Après une légionnellose et quelques autres joyeusetés pulmonaires, je suis donc une personne à risque vis-à-vis de la grippe A. J'attendais patiemment - et bêtement - mon papier sécu pour aller me faire vacciner. Comme il n'arrivait pas, je suis allé directement hier au centre de vaccination de StGermain en Laye. Deux heures et vingt minutes d'attente. Une queue interminable. Que l'on soit jeune, vieux, à risque. Un bordel innommable. J'accuse Roselyne Bachelot et le gouvernement d'avoir fait n'importe quoi et d'avoir volontairement voulu bypasser les généralistes pour prouver aux français que le gouvernement sait réagir en face d'une alerte médicale. On a donc commandé des doses multiples de vaccin au lieu de doses individuelles, qui demandaient juste un mois de plus pour la livraison (ce qui est normal et logique). Un mois ? Un mois. Mais la France, qui détient tenez-vous bien 10% du stock mondial de vaccins, a déjà deux mois de retard dans la vaccination alors que le pic épidémique est en ce moment-même ! Les vaccinés de l'après 21 décembre (monsieur ou madame tout-le-monde) ne seront pas protégés avant environ le 5 janvier. Top tard, bien trop tard... Le gouvernement soutient que comme les vaccins sont distribués à flux tendus, il est impossible de passer par les pharmacies et les généralistes car il faut pouvoir - en fonction des pics épidémiques locaux - pouvoir redéployer les stocks. Certes. Mais on aurait pu aisément centraliser la distribution de doses individuelles dans la CHU, sous la responsabilité des médecins militaires et avec logistique fournie par l'armée, pour vaccination par les généralistes. Dans ce cas, le redéploiement aurait été facile. Non, Bachelot doit avoir un compte à régler avec les généralistes et le résultat est celui décrit par une jeune parisienne interviewé par France Info : "on a l'impression d'etre dans un pays incapable de s'organiser". Exactement. Pitoyable... Mattei a eu la canicule, Bachelot a la grippe A. Le résultat est tout aussi pathétique.
  • Les banques sont dangereuses mais elles sont aux ordres. Je ne peux pas croire une seule seconde que la faillite annoncée de Dubaï n'était pas prévisible et que les banques n'ont pas joué volontairement avec le feu. Je ne peux pas croire une seule seconde non plus qu'il ne s'agit que d'une opération financière qui tourne mal ; géopolitiquement, la déconfiture de Dubaï est une opportunité rare non seulement pour ses voisins mais également pour l'occident. Les voisins emiratis ou saoudiens et les créanciers occidentaux contrôleront bientôt une bonne partie des actifs les plus intéressants de Dubaï, dont son port. Quant aux occidentaux, ils rappellent opportunément aux monarchies pétrolières ce qui leur arrivera le jour où leurs réserves d'or noir s'épuiseront : la faillite, et le passage sous contrôle. Une telle possibilité géopolitique vaut bien quelques risques bancaires, évidemment couverts par les gouvernements au nom de la crise financière.
  • Dieudonné, toujours plus fort.
  • Alors comme ça, Frédéric Lefebvre croit vraiment qu'il a fait un tabac sur twitter ?!? Il prend vraiment des vessies pour des lanternes celui-là... Comme disait Pierre Dac, il va finir par se brûler.
  • Les applications rejetées vachement par l'AppStore de l'iPhone : hallucinant... Et pendant ce temps, la garantie AppleCare des fumeurs est trashée par Apple !!! Apple ferait bien de faire sienne la devise de Google "don't be evil" parce que sa côte d'amour va finir par en prendre un très très très méchant coup.